Logo

Accueil plombier-prix Prix de l'installation et du remplacement d'un chauffe-eau

Prix remplacement chauffe eau électrique

De multiples facteurs entrent en compte dans le prix ballon d'eau chaude, le prix du remplacement d'un chauffe-eau, à commencer par le coût du nouveau chauffe-eau lui-meme.

Ce premier élément est des plus importants, car la gamme de produits est grande et les montants varient en fonction des marques, et bien entendu des garanties souscrites, du type de chauffe-eau (instantané, ou a accumulation), mais aussi de l'énergie du chauffe-eau et de sa technologie de chauffage de l'eau (électricité, gaz, fioul, solaire, thermodynamique, etc.) et de la contenance de son ballon d'eau.

Cette derniere est à déterminer au cas par cas et dépend essentiellement du nombre d'habitants dans la maison et de ses équipements, car une baignoire entrainera une consommation d'eau chaude bien plus grande qu'une douche. Faites confiance aux entreprises izytravaux les mieux notées avec une note de 4.9/5 sur 1654 avis.

Trouvez un artisan dans votre ville !

Prix minimum Prix moyen Prix maximum
Installation simple de chauffe-eau 250 € 350 € 400 €
Installation chauffe-eau gaz de 8,7kW 540 € 700 € 880 €
Installation chauffe-eau électrique de 50 jusqu'a 200L 650 € 920 € 1200 €
Main d'oeuvre installation chauffe-eau solaire 1500 € 2200 € 3000 €
Installation complexe de chauffe-eau 2500 € 2900 € 3300 €
Installation d'un chauffe-eau solaire 7000 € 8150 € 9000 €
Prix horaire minimumPrix horaire moyenPrix horaire maximum
Pose de ballon d'eau chaude40 €80 €180 €

Ces tarifs sont exprimés en Euros, toutes taxes comprises (TTC). Ils sont issus de moyennes de prix de divers sites internet de construction.

Vous souhaitez un devis pour une installation de ballon d'eau chaude ?

Prix d'une installation de ballon d'eau chaude

plombier-prix
  • L'installation d'un nouveau chauffe-eau va dépendre en grande partie de la proximité des réseaux nécessaires a son installation, a savoir l'électricité, l'arrivée d'eau froide, les départs d'eau chaude vers les salles de bains, les toilettes dotées de lavabos et la cuisine, ainsi que l'évacuation pour l'eau rejetée par le groupe de sécurité.

  • Pour une installation simple, si tous les réseaux sont déja présents dans la piece, comptez environ 300 a 400 euros de main d'oeuvre.

  • Pour une installation complexe, a savoir si les réseaux d'eau, d'évacuation et de gaz sont a prolonger au-dela de 10 metres, comptez jusqu'a plus de 3000 euros de main d'oeuvre.

  • Le prix de l'installation va également dépendre de la technologie et de l'énergie de votre nouveau chauffe-eau.

Installation et remplacement de chauffe-eau : ce dont il faut tenir compte

  • De multiples facteurs entrent en compte dans le prix du remplacement d'un chauffe-eau, à commencer par le coût du nouveau chauffe-eau lui-meme. Ce premier élément est des plus importants, car la gamme de produits est grande et les montants varient en fonction des marques, et bien entendu des garanties souscrites, du type de chauffe-eau (instantané, ou à accumulation), mais aussi de l'énergie du chauffe-eau et de sa technologie de chauffage de l'eau (électricité, gaz, fioul, solaire, thermodynamique, etc.) et de la contenance de son ballon d'eau. Cette derniere est à déterminer au cas par cas et dépend essentiellement du nombre d'habitants dans la maison et de ses équipements, car une baignoire entrainera une consommation d'eau chaude bien plus grande qu'une douche.
  • Notez que s'il vaut mieux ne pas sous-évaluer la contenance du chauffe-eau pour ne pas être à court d'eau chaude chaque matin apres la douche des deux premiers enfants, mieux vaut également ne pas trop le surévaluer non plus, pour éviter une surconsommation inutile. N'hésitez pas à demander à un vendeur ou mieux, faire étudier cela par un pro.




  • Quel que soit son modele, un ballon d'eau chaude doit etre entretenu régulièrement pour prévenir les pannes et augmenter sa durée de vie. Cet entretien peut être fait par un professionnel qui réalisera les taches suivantes :
  • Un détartrage pour le calcaire au moins une fois tous les deux ans ;
  • Une vérification et un entretien minutieux des différentes pieces comme la veilleuse, son filtre, ou le soufflage de l'injecteur ;
  • Le nettoyage régulier des becs du bruleur et des ailettes du corps de chauffe ;
  • Le remplacement du clapet de l'arrivée d'eau et des joints si nécessaire.
  • Un ballon d'eau chaude entretenu et nettoyé régulierement peut durer jusqu'à une quinzaine d'années. Le cout d'une intervention d'un professionnel plombier chauffagiste pour réaliser l'entretien de votre ballon d'eau chaude varie entre 100 € et 200 €, selon l'artisan et le modèle du cumulus.
  • Si cet équipement figure parmi les moins chers, le ballon d’eau chaude électrique peut être à l’usage moins économique qu’il n’y paraît. Branché sur votre circuit électrique, il peut impacter votre consommation énergétique et augmenter votre facture en électricité. Il est en cela nécessaire de privilégier un modèle performant à basse consommation, ou de le faire fonctionner en heures creuses.

    Plus de la moitié des foyers français produisent leur eau chaude sanitaire de façon indépendante(1). Beaucoup d’entre eux ont opté pour un ballon afin d’approvisionner les robinets de leurs cuisines et de leurs salles de bain en eau chaude sanitaire. Un choix qui peut s’avérer judicieux, car installer un cumulus a de nombreux avantages :

    Le chauffe eau électrique est un « incontournable ».

    Quand il est muni d’une option « heures creuses« , il est possible de faire des économies sur le chauffage de l’eau (pendant les heures creuses i.e. 8 heures par jour, l’électricité est ~20% moins cher).

    En cas de problème avec votre chauffe eau que faire ?


    L’alimentation en eau n'est plus assurée ?

    Il faut vérifier si la panne ne vient pas d’un problème de plomberie. Ouvrez un robinet d’eau chaude : s’il n’y a quasiment pas d’eau qui coule, alors il y a un problème dans la tuyauterie. Faites appel à un plombier pour le diagnostiquer. Si de l’eau coule, mais froide ou tiède, alors la panne sera plutôt d’origine électrique.

    Le disjoncteur a sauté


    Regardez sur votre compteur si l’installation n’a pas sauté ou si le fusible n'est pas grillé, cela empêcherait par conséquent le cumulus de se mettre en marche. Vous avez probablement un contacteur qui met en marche votre chauffe-eau pendant les heures creuses, la nuit ? Essayez de le mettre en position marche forcée pour voir si votre compteur marque aussitôt une consommation électrique en augmentation. Si ce n’est pas le cas, le problème électrique vient du chauffe-eau lui-même. Si le disjoncteur saute à nouveau, il y a peut-être une fuite d’eau en contact avec les circuits électriques, qui provoque un court-circuit.

    Le thermostat s’est mis en sécurité


  • Coupez l’alimentation électrique du chauffe-eau au compteur avant de faire cette vérification. A l’aide d’un tournevis cruciforme, démontez le capot maintenu par quelques vis, en général sous le cumulus. Vous verrez le thermostat (une lampe frontale sera la bienvenue !), sur le thermostat vous observerez une petite fente au fond de laquelle on voit un bouton rouge. Avec un tournevis plat (isolé de l’électricité) essayez de l’enfoncer. S’il n’était pas enfoncé, c’est que le chauffe-eau s’était mis en sécurité. Cela peut arriver parfois après un orage ou une coupure de secteur ou une surchauffe du ballon d’eau chaude. Remettez ensuite le courant (attention à ne plus toucher le système sous le chauffe-eau) et essayez à nouveau la marche forcée. Si celui-ci se re-déclenche c’est peut-être que : le thermostat est défectueux et il sera nécessaire de le remplacer. ou bien encore si le ballon est trop entartré cela peut enclencher la sécurité du thermostat.


  • Le thermostat est en panne ou mal réglé


  • Il est possible que le thermostat du cumulus soit mal réglé, ou que le bouton de réglage de température ait été bougé par inadvertance au cours d’une manipulation précédente et que le réglage soit trop élevé (trop chaud). Si c’est le cas, coupez à nouveau le courant, tournez simplement le bouton de réglage pour réduire la température et retrouver la bonne température de chauffe, et remettez le courant. Toujours rien ? C’est peut-être que le thermostat est défectueux et qu’il faut le changer : pour vérifier son état, utilisez un multimètre en mode Ohmmètre. Débranchez les connecteurs du thermostat et posez les pointes du testeur (multimètre) sur les contacts généralement dessinés du thermostat (la plupart des cumulus possède un schéma électrique pour vous aiguiller). S’il n’y a pas de continuité, il vous sera nécessaire de le changer.


  • Le chauffe-eau et la résistance sont entartrés


  • Il faut souvent vidanger et détartrer le cumulus (lorsque vous remarquez que l’eau arrive plus rapidement et de moins en moins chaude). En effet, même à température modérée, si votre eau est très calcaire, du tartre va finir par se former et s’accumuler au fond de la cuve et sur la résistance. À tel point que celle-ci finira par ne plus pouvoir chauffer l’eau. Cela peut aussi provoquer la mise en sécurité de l’appareil. Veillez à couper le compteur avant toute manipulation !


  • La résistance est défectueuse


  • Si malgré tout cela, le cumulus ne fonctionne toujours pas, c’est probablement que la résistance est hors service. Il est possible de le vérifier avec un multimètre, si vous en possédez un : débranchez tous les connecteurs de la résistance. Positionnez votre multimètre en Ohmmètre. Mettez les deux pointes du testeur sur chaque borne de la résistance afin de vérifier qu’il y ait une continuité (vous devez obtenir une valeur). Si votre appareil n’est pas trop ancien, cela vaut la peine de changer la résistance, sinon, mieux vaut tout remplacer. Optez pour un remplacement chauffe eau électrique.


  • Vous souhaitez un devis pour une installation de chauffe eau?